Register

Recherche

Carte des activités

Agenda des activités La liste des activités de la province, par commune...
La liste des activités de la province, par commune...

Calendrier des activités

Decembre 2018
Add event Proposer
L M M J V S D
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31            
  • Vue annuelle
  • Vue mensuelle
  • Vue quotidienne
  • Vue quotidienne
ANLIER: atelier de cuisine végétarie​nne.
Habay
Début : Samedi 26 Octobre 2013, 8:40
Fin : Samedi 26 Octobre 2013, 8:40
Un atelier sur la cuisine végétarienne
Ou Comment modifier sa consommation de viande ?


Un atelier de réflexion autour de la place que nous voulons donner à la viande dans nos assiettes. Atelier de cuisine avec la découverte des produits de base en cuisine végétarienne et la préparation de divers petits plats.
Si avant la guerre, la consommation de viande était faible, les famines que la population a subies durant cette période ont conduit les gens à augmenter leur consommation, signe de bien-être et d’aisance. En 1930, alors que la population mondiale était estimée à environ 2 milliards, la consommation de viande était de 50 kg par personne et par an. Aujourd’hui, cette consommation est passée à 90 kg.*
Pour répondre à la demande croissante, l’agriculture s’est industrialisée et surtout intensifiée pour produire plus, plus vite et en un minimum d’espace. La science a apporté des solutions qui sont aujourd’hui remises en question par les écologistes. L’intensification de l’élevage a des conséquences sociales : le nombre d’agriculteurs ne cesse de baisser pendant que la taille des exploitations explose ; la production locale est exportée pendant que les consommateurs d’ici importent de la viande produite en Amérique du Sud ; les crises sanitaires nous montrent que les mono-élevages intensifs ont des conséquences sur la santé des animaux et la nôtre. La liste est longue mais faut-il pour autant incriminer l’élevage dans son ensemble ? Certainement pas, l’élevage du bétail a des fonctions secondaires importantes tels que la production de lait, d’œufs, de cuir ou de laine… D’autres modèles d’élevage existent et il est important de les valoriser.
Cet atelier sur la cuisine végétarienne n’est pas un plaidoyer anti-viande mais une opportunité de se questionner sur nos modes de consommation. Grâce aux informations dispensées au cours de cet atelier et aux échanges entre les participants, les organisateurs souhaitent développer un regard critique et constructif sur la problématique, que chaque individu puisse poser des choix de consommateur averti et construire avec les autres participants des alternatives concrètes.Zita Csanyi, animatrice au CRIE d’Anlier : « Au travers de nos goûts culinaires, nous nous questionnerons sur nos attitudes, nous prendrons le temps de réaliser des recettes qui titillent nos sens et apportent du bien-être. Grâce aux recettes proposées, nous échangerons sur les trucs et astuces pour cuisiner « végé », sur l’intérêt d’utiliser du quorn, sur la fabrication du seitan. »
L’animatrice, Zita Csanyi questionnera l’influence de la cuisine végétarienne sur la santé, notre lien au vivant ou encore notre volonté d’atteindre un régime alimentaire parfait. Une journée récréative où les échanges entre participants enrichiront les expériences personnelles.
 Ces chiffres sont directement extraits du film Love Meat Ender, coproduit par la RTBF et réalisé par Manu Coeman



Cet atelier proposé par le CRIE d’Anlier est accessible sur inscription.
Le samedi 26 octobre de 8h45 à 16h00. Paf : 30 €
www.crieanlier.beinfo@crieanlier.be - 063/42.47.27
CRIE d’Anlier 36 rue de la Comtesse Adèle 6721 Anlier (Habay)


/Fernand le 01/10
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Conversation