Register

Recherche

Carte des activités

Agenda des activités La liste des activités de la province, par commune...
La liste des activités de la province, par commune...

Calendrier des activités

Decembre 2018
Add event Proposer
L M M J V S D
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31            
  • Vue annuelle
  • Vue mensuelle
  • Vue quotidienne
  • Vue quotidienne
MARCHE-EN-FAMENNE: rencontre D ZACHARY.
Marche-en-Famenne
Début : Jeudi 17 Octobre 2013, 19:00
Fin : Jeudi 17 Octobre 2013, 19:00
Monsieur Patrick ADAM, Député provincial en charge de la Culture, et le « Service du Livre Luxembourgeois » vous invitent à rencontrer… Dominique ZACHARY
pour son premier roman :
« La Traîtresse »



« Ce roman s’inspire de faits réels, qui ont eu pour toile de fond l’épuration et le conseil de guerre d’Arlon en juin 1945. Au lendemain de la guerre, les dérapages judiciaires ont été nombreux. Procès bâclés, enquêtes précipitées et menées à charge par le seul parquet militaire : tout était bon pour montrer l’exemple, éradiquer et sanctionner afin de calmer une opinion publique encore sous le coup de l’émotion de l’Occupation puis du retour des camps. L’auteur décortique avec pertinence cette justice où les accusés sont condamnés d’avance par la raison d’État. »


La guerre, encore la guerre, toujours la guerre ! Baignée toute mon enfance par les récits d'exode de mes grands-parents, noyée sous les lectures scolaires et innombrables reportages de 40-45, j'arrive doucement à saturation de la thématique ! C'est donc avec un léger soupir que j'ai ouvert ce roman, prête déjà à être confrontée du "encore", à du "déjà lu"... Et pourtant, quelle surprise ! Dès les premières lignes, je suis emportée! Dominique Zachary offre un point de vue tout à fait inédit de l'événement : les dérapages judiciaires par le conseil de guerre d'Arlon au lendemain de 40-45. Ce roman s'inspire de faits réels; on sent la verve d'un journaliste, le souci d'exactitude historique avec, en filigrane, le contexte social de révolution en matière d'enseignement, de revendications sur le plan de l'égalité des sexes... Une plume engagée certes, mais jamais l'auteur ne tombe dans le ton didactique ou moralisateur. Pas tout à fait récit documentaire non plus, car romancé surtout : le lecteur suit le destin injuste d'une incroyable enseignante, Suzanne, de son ami et collègue Hervé (le narrateur) ainsi que de son mari avocat, Pierre. Narrant la (ou l’in-)justice, l’auteur échappe pourtant au mélodrame et au pathos. Un roman où la fiction ne vulgarise pas grossièrement les faits, mais aide à mieux comprendre une certaine réalité. "La traîtresse" est une jolie découverte de cette rentrée littéraire où le véritable actant de l’histoire reste, pour le lecteur comme pour les personnages, l’esprit critique. Poignant et cruel, j'en conseille la lecture à tous ceux qui s'intéressent de près ou de loin au contexte de libération… et à tous ceux qui, comme moi, ne s'y intéressent pas.


Rendez-vous le jeudi 17 octobre, à 19h, à Marche-en-Famenne

Plus d’informations sur : www.servicedulivre.be ou au 084/31.34.78
L’entrée est libre et gratuite !


/Fernand le 10/10
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Conversation